EXP_TRACESDUSACRENom: Les traces du sacré
Lieu: Centre Georges Pompidou
Dates: du 7 mai au 11 août







    Qui n'a pas croisé cette affiche énigmatique dans le Métro ou dans la rue? Cette grosse empreinte de main, faite on ne sait comment, en rapport évident avec l'idée de trace. Pour ce qui en est du sacré, ben c'est le rapport avec l'exposition.
En effet, Cette exposition porte sur les liens entre l'Homme, l'art et le religieux. Mais, après avoir traversé la Galerie 1, je me suis aperçu que je n'avais pas croisé cette fameuse trace, qui attire la plupart des spectateurs vers cette exposition.
Je ne suis pas déçu pour autant, bien que je m'attendais à autre chose. J'ai découvert de nombreuse œuvres, des artistes, et la  signification de publicité mensongère dans toute sa splendeur!

    Je dois avouer que cette exposition est plutôt réussie, elle est grande et variée.
Sont rassemblées ici quelques 350 œuvres de toutes sortes (peintures, sculptures, vidéos, instalations) conçues par près de 200 artistes internationaux, réparties en 24 thèmes.

  1. Traces des dieux enfuis
  2. Nostalgie de l'infini
  3. Les grands initiés
  4. Au-delà du visible
  5. Absolu
  6. Révélations cosmiques
  7. Elévation
  8. Homo Novus
  9. Eden
  10. Eschatologie
  11. Apocalypse I
  12. Danses sacrées
  13. Spiritualités païennes
  14. Eros et Thanatos
  15. Offenses
  16. Apocalypse II
  17. Homo homini lupus
  18. Art sacré
  19. Malgré la nuit
  20. Résonances de l'archaïque
  21. The Doors of perception
  22. Sacrifice
  23. Sagesses orientales
  24. L'ombre de Dieu

les_traces_du_sacr__001    "Bienvenue à l'exposition des traces du sacré, passez un bon moment parmi nous".
Tout le monde aimerait être accueilli de cette façon. Ben non, tout le monde connait l'accueil habituel des hôtesses souriantes à souhait! On doit y passer, alors passons.

fatmi2Attardons nous plutôt sur l'immense crane dessiné sur le murs d'entrée. Création de Mounir Fatmi nommé "Tête dure". Est-ce pour nous incité à entrer? Je suis pas sûr que ce soit ça.
les_traces_du_sacr__002De toute façon, tel un moustique par une nuit d'été, nous sommes attirés par la lumière qui éclaire l'entrée de l'exposition. Cette œuvre de Bruce Nauman qui nous annonce d'entrée de jeu que le véritable artiste aide le monde en révélant les vérités mystiques (dans la langue de Shakespeare s'il vous plait).

On suis le chemin à notre gauche pour enfin entrer dans le vif du sujet! C'est parti pour un labyrinthes artistique. Je m'arme de mon appareil et relèves toute les "traces" intéressantes (à mon gout). Il a fallut faire un choix parmi cet amas de créations. Nous avons donc "la fin de Dieu" de Lucio Fontana, le "regard vers l'infini" de Hodler et le grand Métaphysicien" de De Chirico.
les_traces_du_sacr__003les_traces_du_sacr__005les_traces_du_sacr__008

Puis nous avons une petite vidéo de Pierre Huyghe intitulée "One million kingdoms"
les_traces_du_sacr__009100000KingdomsBig128402941_c8028dac4c_o

C'est à ce moment là que l'on m'a gentiment dit qu'il ne fallait pas prendre de photos, donc la suite n'est pas de moi, mais je ne pouvais pas vous priver d'exemples, donc, je me suis arrangé pour pouvoir vous en montrer quand même.
Nous continuons donc avec "Evolution" de Mondrian,  "An Die Freude" de Wassili Luckhardt, "Esquisse pour Promethée" de Jean Deville et "le Nénuphars" de Frantisck Kupka.
Mondrian_evolutionLuckhardt___an_die_freudedelville___Prom_th_ekupka_principe_de_la_vie

Puis nous pouvons voir l'installation de Yazid Oulab qui met en mouvement des lignes de fumé qu'il nomme "le souffle du récitant comme signe". Ensuite nous avons la "Théorie de l'arbre" de Roberto Matta et "The Eyes" de Jay DeFeo.
yazid_oulabtheorie_de_l_arbreTheEyes1958_721x350

    Voilà arriver le bout de l'expo, on s'en est pris plein les yeux, on a pas tout compris, mais on est pas déçu!
Je préfère voir un grand nombre d'œuvre réunies dans un même lieu que de voir une expo avec trois œuvres perdues. Là je peux garder en mémoire ce qui m'a plu et oublier tout le reste. Je conseil cette exposition, même si les explications à chaque début de partie est un peu longue à lire, et si elle se montre un peu fouillis pour certains. C'est une exposition que je qualifierai de non conventionnelle par sont classement non chronologique, même si cela m'apparait plus logique, car ici, le thème est plus important que l'époque.


Brice G.